Le parapente est un sport dans lequel les pratiquants volent dans les airs en utilisant des parapentes. 

Ces parapentes sont légers et sont lancés à pied. Le parapente est équipé d’une sellette sur laquelle il est assis. Ce harnais est relié au parapente par des cellules à chicanes.

Équipement

L’aile ou la voilure du parapente est également connue sous le nom de « Ram Airfoil » en ingénierie aéronautique. Une voilure est composée de deux ensembles de tissu et est reliée de telle manière qu’elle forme un matériau de support interne en formant des rangées de cellules. Les ailes sont faites soit de polyester déchiré, soit de tissu en nylon.

Harnais

Le harnais est attaché à l’aile par des cellules déflectrices. Le pilote utilise le harnais pour se mettre debout ou assis et couvrir de longues distances. De nos jours, le harnais fonctionne également comme un sac à dos, ce qui évite aux pilotes d’avoir à en porter un. Des coussins gonflables de protection ou de la mousse se trouvent sous le siège, ce qui assure une protection en cas de décollage ou d’atterrissage raté.

Le variomètre

Le variomètre aide le pilote à prendre de l’altitude et à localiser l’air ascendant lorsqu’il est en train de couler. Comme les pilotes ne peuvent pas détecter l’air ascendant et descendant, les variomètres peuvent faire le travail par de courts signaux audio comme un bip. Il affiche également les altitudes.

Radio

La radio est nécessaire pour communiquer avec les autres pilotes et les autres assistants du parapente. Les différents pays ont des gammes de fréquences différentes en fonction de leur système. Dans certaines situations, les pilotes parlent avec le contrôle d’aéroport et le contrôleur aérien. L’un des équipements de parapente qui peut être acheté d’occasion.

GPS

Le GPS ou système de positionnement global est un must en parapente car il aide le pilote à vérifier la zone géographique et aussi les autres pilotes à suivre les mouvements des uns et des autres, ce qui leur permet de se suivre et d’apprendre les mouvements des autres. Comme pour la radio le GPS peut être acheté d’occasion, mais sous quelques conditions, qu’il soit toujours fonctionnel, et en bon état.

Lancement

En parapente, le décollage et l’atterrissage se font avec le vent. Le vent est utilisé comme un courant d’air en courant, en étant tiré ou à l’aide du vent existant. Les pilotes sont déplacés dans un endroit d’où ils peuvent être soulevés.

Il existe trois techniques de lancement différentes : Le lancement vers l’avant, le lancement vers l’arrière et le lancement remorqué.

Lancement vers l’avant

Dans ce type de lancement, le pilote doit courir vers l’avant avec les ailes qui pendent derrière. Ce processus permet de gonfler l’aile grâce à la pression de l’air.

C’est la méthode de lancement la plus facile car dans ce cas, le pilote n’a qu’à courir vers l’avant et ne doit pas regarder en arrière. Il ne peut remarquer l’aile que lorsqu’elle est lancée sur sa tête.

Lancement inversé

Dans cette méthode, le pilote court face à l’aile et l’amène en position de vol. Le pilote se retourne ensuite pour lancer le planeur. En vol inverse, le pilote peut inspecter l’état et la position de l’aile. Cette méthode aide également le pilote à résister à la force du vent pendant la course.

Lancement remorqué

Dans cette méthode, le pilote est remorqué lors du lancement. Le pilote sera remorqué et lorsqu’il atteindra la marque optimale, le pilote sera relâché. Mais ce type de lancement nécessite une formation distincte.

Schéma de circulation

Par rapport au lancement, l’atterrissage nécessite une coordination entre les pilotes et ceux-ci doivent se poser en groupe.

Tous les pilotes atterrissent en même temps, car c’est très important dans le schéma. Ils doivent suivre la trajectoire de la lumière dans un rectangle jusqu’à la zone d’atterrissage. Cela nécessite une synchronisation entre les pilotes, car il est très important pour un pilote de savoir ce que fera son collègue.

Techniques

La technique d’atterrissage consiste à s’approcher du vent et, au point précédant l’atterrissage, l’aile est évasée pour minimiser la vitesse des deux axes. Avant d’arriver au sol, le frein est déplacé de 0% à 100% avant de toucher le sol.

Lorsque le vent est faible, l’atterrissage peut se faire en roulant doucement. Par vent plus fort, l’atterrissage se fait sans vitesse d’avancement et le pilote doit parfois reculer.

Deux méthodes d’atterrissage consistent à battre l’aile pour perdre les performances et à descendre plus vite en utilisant un freinage alternatif. Il s’agit d’une technique professionnelle qui ne doit être utilisée que par des parapentistes expérimentés. La deuxième méthode consiste à fermer l’aile au moment de l’atterrissage.

https://www.lespassagersduvent.com/boutique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Clive Paterson, 18 ans, étudiant en psychologie intéressant

Un étudiant en psychologie de dix-huit ans est traumatisé par la perte de son petit doigt droit à l'âge de quatre ans. Il a le nez comme un aristocrate. Sa plus grande peur est d'être tué par un tigre. Il doit utiliser son talent pour danser pour guérir les gens autour de lui avant de pouvoir travailler sur ses propres problèmes.